Association pour la Recherche et l'Archivage de la Mémoire Arménienne

Semaine de la mémoire arménienne

En 2014, la France et de nombreux Etats ont entrepris de commémorer les événements marquants qui ont jalonné la 1ère Guerre Mondiale de 1914-1918. Les cérémonies et les manifestations qui se déroulent autour du centenaire de cette tragédie universelle qui fit près de 19 millions de morts, dont la moitié de civils, s’articulent autour d’un concept immatériel, la mémoire. Le génocide des Arméniens de 1915 qui provoqua l’éradication d’un peuple sur ses terres ancestrales, constitue dans toute sa dimension un chapitre emblématique de la furie engendrée par ce conflit.

L'association ARAM a pris l'initiative de créer la « semaine de la mémoire arménienne » pour faire partager son travail et apporter sa contribution à la réflexion sur la mémoire. La « semaine de la mémoire arménienne » est placée sous le haut patronage du Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire et s’inscrit dans le cadre des commémorations du centenaire du génocide des Arméniens de 1915. 

Rendez-vous du 24 au 30 novembre 2014

Le programme complet : http://www.memoire-armenienne.fr

Exposition Les Arméniens de Marseille à Miramas

Les Arméniens de Marseille.
Conférence et exposition de l'association ARAM à la médiathèque intercommunale Ouest Provence, à Miramas.

La médiathèque intercommunale Ouest Provence propose une programmation "Armenie" au mois de novembre. Dans ce cadre, l'association ARAM qui a été sollicitée propose une soirée spéciale. Au programme, une exposition "Les Arméniens de Marseille et sa région" suivie d'une conférence et d'une collation.

Rendez-vous à Miramas (13) mardi 4 novembre 2014 à 18h à la médiathèque de Miramas Ouest Provence (avenue de la République).

http://www.mediathequeouestprovence.fr/

Mise en ligne des certificats de baptêmes du diocèse Arménien de Marseille

Nous mettons en ligne la base de données des certificats de baptême établis par la Prélature des Arméniens du Sud de la France entre 1926 et 1927. Les fiches sont manuscrites en français et utilisées comme fiches d'état civil provisoires pour les réfugiés du génocide des Arméniens. Les registres de certificats de baptêmes sont conservés dans les fonds documentaire de l'association ARAM à Marseille. Il y a au total 12 registres soit 1000 fiches.

Pour l'instant 4 souches de registres, soit 550 fiches, sont saisies et transcrites tel que rédigées sur la fiche, c'est à dire avec des erreurs et parfois des aberrations sur l'orthographe des noms, des villes.

Cliquer ici pour accéder aux fiches.

99 Portraits de l'exil : Exposition de photos de réfugiés arméniens en France

Exposition 99 DiyarbakirLa première mondiale de cette exposition a eu lieu en Turquie, à Diyarbakir, le 24 avril 2014. Toutes les informations sur cette exposition exceptionnelle en Turquie sont sur le site de notre partenaire Yerkir Europe.

Une web exposition (en 4 langues) est à présent disponible en cliquant ici.

L'exposition est basée sur d'agrandissements d'une sélection de 99 photos d'identités de réfugiés arméniens en France, photos prises à leur arrivée à Marseille entre 1922 et 1926.

Les photos d'identités étaient alors épinglées à des certificats de baptêmes établis par la Prélature des Arméniens du Sud de la France, rédigés en français et utilisés comme fiches d'états civils provisoires. Les photos proviennent des registres de certificats de baptêmes de la Prélature Arménienne du Sud de la France qui sont conservés dans les fonds d'archives d'ARAM à Marseille. Il y a au total 12 registres soit 1000 fiches.

Nous vous présentons également un diaporama des 99 portraits d'exilés ici : en françaisen arménienen turc et en anglais.

Sur ARAM TV : l'inauguration du Consulat Général d'Arménie à Marseille


Մարսելում Հայաստանի հյուպատոսարանի բացման արարողությունը

ARAM vient de mettre en ligne sa dernière vidéo : l'inauguration du Consulat Général d'Arménie à Marseille.

Des images de ce moment unique dans l'histoire de la communauté arménienne de Marseille, images qui deviendront des archives dans quelques années et qui temoigneront de l'amitié séculaire entre Marseille et l'Arménie

Visionner sur ARAMTV

Partenariat avec le Matenadaran

matenadaran

La collection de Matenadaran – le fameux musée des anciens manuscrits à Erevan – vient d’être complétée par un nouveau document offert par Varoujan Artin, membre d'ARAM.

 

Mise en ligne de plusieurs revues et ouvrages numérisés

ARAM vous présente plusieurs revues et ouvrages numérisés dans le cadre de notre mission d'archivage et de diffusion. Sont numérisées des revues : la série complète des numéros de La Revue des Études Arméniennes (1920-1933), la série complète des numéros de La Voix de l'Arménie, l'année 1917 de la revue Véradzenount. Des livres sont également disponibles dont Les Mémoires de Mgr. Jean Naslian, évêque de Trébizonde - Vol. 1 et 2. La numérisation a été produite par DVDK.

La bibliothèque numérique - Էլեկտրոնային նոր գրադարան

dib ou darARAM diffuse sur webaram.com plus de 50 000 pages de livres, de journaux et de revues, d'enregistrements de disques et de films numérisés.

La Biliothèque Numérique d'ARAM est composée de livres en arméniens et en français, de journaux (Pro Armenia, Haratch, Martkotz), de revues (Anahid, Véradzenount), de collections de photographies et d'iconographies, de documents, d'enregistrements audiovisuels, etc.

Visite de travail du Matenadaran chez ARAM à Marseille

La direction du Matenadaran de Erevan vient d'effectuer une visite de travail au sein d'ARAM du 7 au 11 octobre 2013. La délégation était composée de M. Hratchya Tamrazian, directeur, de M. Gourgen Gasparyan, responsable des numérisations et directeur adjoint du musée d'art et de littérature d'Erevan, ainsi que de M. Ara Khelmazyan, responsable des archives et de la restauration des manuscrits du Matenadaran. C'est Christian Varoujan Artin qui a dirigé cette visite au sein d'ARAM. 

Cette première rencontre de travail fait l'objet d'un rapport de synthèse de la collaboration entre les deux parties. La question de la pérennité de la mémoire arménienne pour la diaspora a été abordée ainsi que celle du centenaire de 1915.

ՅԱՌԱՋ : 10 ans du journal Haratch numérisés (1950 - 1960) !

ARAM a entrepris la numérisation de l'ensemble des numéros du quotidien Haratch. Nous mettons en ligne, dans un premier temps, la totalité des numéros édités entre les années 1950 et 1960. Dans un second temps, ce seront les années 1945 à 1949, et de 1961 à 2009.

Arpik Missakian a autorisé l'ARAM à numériser le quotidien et à en diffuser les contenus sur ce site.

Le projet de numérisation couvre à terme la totalité des numéros pour les années 1945 à 2009 sur la base des collections Haratch du fonds ARAM. Les numéros des années antérieures, de 1925 à 1940, ne sont pas complètes et demandent un traitement de restauration approprié pour permettre la numérisation. Les exemplaires les plus anciens datent de 1920 et sont édités à Erevan.

Mise en ligne de l'œuvre numérisée de l'écrivain Raffi

ARAM présente une partie de l'œuvre de Raffi numérisée. Les titre suivants sont désormais disponibles en lecture :

Le Fou 1880 (Khente), consulter la numérisation

Samouël (1888), consulter la numérisation

David Bèg (1881-82), consulter la numérisation

Image de Perse (1900), consulter la numérisation

Galeries iconographiques - լուսանկար բաժին

La presse et l’édition permettent de maintenir le lien entre tous les déracinés arméniens dans les pays d'exil et les aident à s'intégrer dans les sociétés occidentales. Les réfugiés vont progressivement trouver leur place dans la société française avec leur force de travail et leur sens de la citoyenneté, soutenus par la renaissance de leur culture. A Marseille, Hovhannès Varjabédian a édité " Le guide franco-arménien de Marseille", qui tient le rôle à la fois d'annuaire et de guide de la ville. Des initiatives similaires ont eu lieu à Paris et à Lyon. La lecture de ces annuaires permet aujourd'hui de retracer la construction de la communauté arménienne, et de la resituer dans le temps et l'espace des villes françaises.

Listes des 5441 réfugiés arméniens du Camp Oddo, Marseille, disponible en ligne, un pas important pour la généalogie.

camp oddoL'association ARAM met en ligne les listes des 5441 réfugiés arméniens domiciliés au Camp Oddo, à Marseille. ARAM publie sur le site l'ensemble des contenus numérisées des 2 registres du Camp Oddo, sous une forme numérisée et intégrée en base de données indexées.

Cliquez ici pour accèder à la base de données des listes de réfugiés arméniens du Camp Oddo, Marseille.

Cliquez ici pour accèder aux numérisations des registres des listes de réfugiés arméniens du Camp Oddo, Marseille.

 

Pro Arménia : numérisation des 100 premiers numéros

 Les quatres première années – 1900 - 1904 – du bi mensuel de langue française Pro Arménia sont disponibles à la consultation.

Cliquez ici pour accéder à la version numérique du journal Pro Armenia

Vous pouvez effectuer une recherche plein texte au sein des pages et retrouver les rapports, notes et correspondances des diplomates et attachés militaires en poste dans la région, informant l’opinion publique française sur les persécutions d’Arméniens survenus en Turquie.

 

Domar 1880-1925

DOMARDocument manuscrit, unique, ce Domar atteste de la présence arménienne à Marseille à la fin du 19e siècle. Ouvert en 1880, le Domar est tenu jusqu'en 1925. Garbis Artin,le fondateur d'ARAM a récupéré ce Domar dans des circonstances peu ordinaires, le sauvant d'une destruction certaine.

Le Domar témoigne d'une partie de la vie communautaire de la Colonie Arménienne, organisée autour d'une Chapelle Arménienne et d'une éphorie laïque, sise au 96 de la Rue Saint Jacques (voir page 279 à propos des termes de location avec le propiétaire de l'immeuble).

Les actes de la Colonie Arménienne de Marseille sont inscrits à travers des comptes rendus, des courriers et des comptes financiers. A ce propos, le Domar contient les comptes d'une collecte de fonds de bienfaisance pour les victimes des massacres d'Adana en 1909. La liste des donateurs nous informe sur le maillage tissé par les Arméniens dans la vie économique et sociale marseillaise avant 1915. Nous pouvons y lire les noms de citoyens marseillais mais aussi celui du Consul de Turquie de l'époque, Ziad Bey, donateur de 20 francs !

On y trouve également les copies des correspondances entre l'éphorie de la Chapelle Arménienne avec les autorités religieuses des Patriarcats Arméniens de Constantinople et de Jérusalem par exemple lors de la nomination des nouveaux Patriarches ; mais aussi les lettres avec les autorités marseillaises, les compagnies de navigations maritimes (demande pour des personnes en transit) et la presse d'alors dont Le Sémaphore.

Consulter le document ou bien Consulter la fiche bibliographique