Cette exposition est composée d’une soixantaine d’affiches issues du fonds documentaire de l’association.
Après le génocide de 1915, les Arméniens rescapés d’Anatolie ont été contraints de fuir leur patrie ancestrale pour s’établir au Moyen Orient, en Europe ou aux Amériques.
Marseille, en tant que port de la Méditerranée, a toujours été un lieu de transit pour les réfugiés qui souhaitaient s’installer en France ou émigrer vers d’autres destinations.
Beaucoup d’entre eux décidèrent de rester à Marseille et ses alentours et, petit à petit, essayèrent de reconstituer leur communauté traditionnelle à travers trois piliers fondamentaux : l’Eglise, les partis politiques et les associations compatriotiques qui organisaient de nombreuse manifestations culturelles, sportives ou caritatives.
En parallèle, le maintien de la langue arménienne fut assuré par la mise en place d’écoles animées par des bénévoles et par le développement de l’édition.
La collection d’affiches d’ARAM témoigne de l’installation, de l’évolution et de l’intégration sociale de la communauté arménienne dans son pays d’accueil, du début à la fin du 20e siècle.

Description

En 1907, les Arméniens de l’Empire Ottoman ont l’espoir que la Constitution promulguée par le Sultan Abdul Hamid, sous la pression des puissances occidentales, sera le début d’une ère nouvelle et que cesseront les persécutions endurées depuis des siècles.
Mais le texte restera lettre morte avec l’arrivée au pouvoir des Jeunes Turcs du Comité Union et Progrès (CUP) en 1908.
Se présentant au départ comme un mouvement progressiste, la direction du parti élabore en secret une idéologie raciste, le panturquisme qui vise à réunir dans le même espace géographique continu, les populations d’origine turque ou turquifiées des Balkans à la Chine.
Les Arméniens, peuple autochtone indo-européen et chrétien, représentent un obstacle majeur à ce projet.
En profitant du chaos engendré par la 1ère Guerre Mondiale, le CUP planifie en 1915 l’anéantissement du peuple arménien avec pour conséquence la mort de 1,5 millions d’individus, soit 2/3 de la population. Le génocide des Arméniens met fin à la présence trois fois millénaire d’un peuple sur ses terres historiques.

Les survivants prennent le chemin de l’exil et Marseille sera le port d’arrivée de ceux qui ont choisi la France pour terre d’accueil.
Ils réapprennent à vivre coûte que coûte dans des camps de réfugiés, puis ils se regroupent dans certains quartiers périphériques de la ville où ils tentent de recréer la vie au village « d’avant » la Grande Catastrophe.
Ce retour à la vie va s’articuler autour de trois piliers : l’Eglise, les partis politiques et les associations compatriotiques qui organisent de nombreuses manifestations culturelles, sportives ou caritatives.
Des organes de presse en langue arménienne voient le jour et en parallèle, l’affichage prend le relais sur les murs pour que la communauté reste au contact des activités qui rythment désormais le quotidien.
D’abord à usage « interne » les premières affiches reprennent les canons esthétiques en vigueur dans l’Empire ottoman et sont rédigées exclusivement en arménien jusqu’à la fin de la 2e Guerre Mondiale.
Avec l’intégration progressive des enfants des premiers réfugiés, le bilinguisme fait son apparition et désormais ce sont les Marseillais qui sont informés sur la culture, l’identité et les revendications de cette communauté réputée discrète et laborieuse qui reçoit d’ailleurs le soutien des figures politiques de l’époque.
Les affiches des années 60 témoignent du dynamisme des organisations communautaires qui se mobilisent, comme dans toute la diaspora, pour faire du cinquantenaire du génocide en 1965 un tournant historique dans la lutte du peuple arménien contre la négation et l’oubli.
10 ans plus tard, devant le cynisme et le mépris de la Turquie et de la communauté internationale, de jeunes Arméniens font le choix de la lutte armée. L’affiche prend le relais dans la rue de manière tout aussi percutante pour mobiliser l’opinion et soutenir les prisonniers politiques.
Cette stratégie radicale que l’on appelle aussi « terrorisme publicitaire » qui n’est rien d’autre que l’ardeur du désespoir, va déclencher le processus de prise en compte des revendications arméniennes auprès des Gouvernements et des institutions internationales.

Ces succès politiques et médiatiques vont provoquer un sursaut identitaire auprès de la 3e génération qui cherche à se réapproprier sa langue et sa culture, un véritable paradoxe lorsque l’on constate que la langue arménienne a disparu de la composition des affiches.

Les dernières décennies du 20e siècle, voient trois évènements majeurs qui vont bouleverser la communauté arménienne : le tremblement de terre de 1988, la guerre de libération des Arméniens du Haut-Karabakh et l’indépendance de l’Arménie.

Les échanges entre la diaspora et la Mère Patrie se multiplient et les affiches sont à la fois les témoins et les vecteurs de cette nouvelle donne. Elle vise à concilier, parfois difficilement, les spécificités locales, les intérêts supérieurs de la République d’Arménie et les exigences de justice et de réparation que le peuple arménien, dans son ensemble, attend toujours de la Turquie…

Dimanche 10 avril 1927

Au cinéma de Gardanne à 8h30
Représentation théâtrale Les 20 pendus, organisée par la section locale du SD Hentchak, parti politique historique arménien de tendance socialiste-marxiste fondé en 1887.
Le titre fait référence à l’exécution publique du dirigeant Paramaz et 19 militants à Constantinople, reproduite sur l’affiche.
Le prix des places varie de 3 à 5 francs.
Imp. Alis, 13 rue des Dominicaines, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 10 avril 1927
Thèmes : Culture
Dimensions : 40 x 65 cm
Editeur : SD Hentchak

Dimanche 19 juin 1927

Au cinéma de Gardanne à 8h30.
Représentation théâtrale proposée par l’Union compatriotique de Komk-Kharpert (Arménie occidentale).
Au programme, une comédie et une tragédie avec Haroutioun Semerdjian dans le rôle principal.
L’horaire plutôt matinal peut s’expliquer par la mise à disposition de la salle en dehors des séances de projection de films.
Il faut préciser que Gardanne a été un haut lieu de diffusion de la culture arménienne dans la région marseillaise.
Le prix des places varie de 3, 4 ou 5 francs en fonction du rang.
Imp. A.Yeretsian, 40 rue des Dominicaines, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 19 juin 1927
Thèmes : Culture
Dimensions : 25 x 41 cm
Editeur : Union compatriotique de Komk-Kharpert

Dimanche 22 avril 1928

Au cinéma de Gardanne à 8h30
Représentation théâtrale proposée par la section locale de la FRA Dashnaktsoutioun.
La pièce, intitulée La prise de la Banque Ottomane ou Sultan Hamid, relate cette action d’éclat qui fit date dans la prise de conscience internationale de la situation tragique des Arméniens dans l’Empire Ottoman.
Le 26 août 1896, un commando dashnak emmené par Armen Garo et Papken Suni occupe la Banque Ottomane de Constantinople pour demander l’arrêt des persécutions dans les vilayets orientaux. Le Sultan envoie l’armée et le groupe prend la décision de se sacrifier en activant les explosifs qu’ils détient pendant l’assaut.
La pièce est écrite et jouée par le talentueux Manouel Maroutian, auteur, comédien et militant de la FRA pendant plusieurs décennies.
Le prix des places est fixé à 4 et 5 francs.
Imp. Alis, 36 rue des Dominicaines, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 22 avril 1928
Thèmes : Culture
Dimensions : 25 x 40 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Dimanche 22 juillet 1928

Fête champêtre pour le 20ème anniversaire des combats du Daron en Arménie occidentale, organisée par l’Union Compatriotique Daron-Dourouperan au bar Belvédère de Saint André à Marseille.
L’hommage est rendu aux héros par la présence du Général Sempad et les portraits des fédayis Megrditch Boloyan, Hadji Hagop, Hraïr et Kevork Tchavouch.
On note également la participation de l’Union Sportive Arménienne Ardziv.
Entrée Libre

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 22 juillet 1928
Thèmes : Fête champêtre
Dimensions : 45 x 56 cm
Editeur : Union compatriotique Daron-Dourouperan

Dimanche 5 août 1928

Fête champêtre organisée à Gardanne par la section locale de la FRA Dashnaktsoutioun pour célebrer le 31e anniversaire de la bataille de Khanassor. Du 25 au 27 juillet 1897, une brigade de fedayis dashnaks sous le commandement de Nigol Touman lançait une expédition punitive contre la tribu kurde Mazrik responsable du massacre des défenseurs de Van en 1896, en épargnant seulement les femmes et les enfants.
Au centre de l’affiche, la photo des combattants posant devant un drapeau à tête de mort surmontée de la devise « Vengeance, Vengeance ».
Cette opération est toujours considérée comme l’un des événements de référence dans la lutte de libération du peuple arménien.
Entrée libre.
Imp. A. Kitabdjian, 21 rue Thubaneau, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 5 août 1928
Thèmes : Fête champêtre
Dimensions : 25 x 38 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Samedi 13 avril 1929

Au Bon Théâtre de la rue Chappe à Marseille à 20h30
Représentation de la pièce La Résistance du Vasbouragan de Manouel Maroutian organisée par la FRA Dashnaktsoutioun. Le portrait d’Aram Pasha, l’un des commandants dashnaks de Van est mis en évidence au-dessus de celui de M. Maroutian. Sur les côtés, 2 photographies montrent une brigade d’autodéfense dans une tranchée, tandis qu’une autre pose fièrement devant des canons pris aux Turcs.
Le prix des place varie de 5 à 1à francs.
Imp. Alis, 36 rue des Dominicaines, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 13 avril 1929
Thèmes : Culture
Dimensions : 32 x 56 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Dimanche 28 avril 1929

1ère commémoration officielle des Martyrs du 24 avril 1915
Evènement organisé par l’Union Nationale Arménienne au 333 avenue du Prado, sur l’emplacement de la future cathédrale apostolique, en présence de Monseigneur Krikor Balakian, 1er évêque des Arméniens de Marseille.
L’affiche imite les avis de décès que l’on placarde encore dans les rues des pays du bassin méditerranéen.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 28 avril 1929
Thèmes : Génocide
Dimensions : 27 x 39 cm
Editeur : Union Nationale Arménienne

Dimanche 13 avril 1930

Au cinéma de Gardanne à 9h00
Au bar Vincent chemin de la Madrague à Marseille à 15h30.
Il s’agit ici de deux affiches annonçant la représentation de L’idiot, une « opérette caucasienne » de et avec Mihran Kapriélian, le même jour mais en deux lieux différents.
Le matin, l’œuvre est produite par l’Union Littéraire de Gardanne-Biver et l’après-midi par l’Union Compatriotique de Papert à Marseille.
Bien que très semblables, les affiches diffèrent dans leur composition réciproque et dans le contenu du texte en arménien. On remarque également quelques erreurs de frappe, notamment sur l’affiche de Gardanne qui mentionne l’année 1950 au lieu de 1930.
Le prix des places est fixé à 5 et 7 francs.
Imp. Alis, 36 rue des Dominicaines, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 13 avril 1930
Thèmes : Culture
Dimensions : 25 x 39 cm
Editeur : Union llittéraire de Gardanne-Biver et Union compatriotique de Papert à Marseille

Samedi 22 novembre 1930

Au Brébant Marseillais du chemin des Chartreux à 20h30
Jubilé en l’honneur d’Avedis Aharonian, poète, auteur et homme politique, président de la délégation arménienne à la Conférence de la Paix de Paris en 1919.
On note la présence de l’évêque K.Balakian et de M.Varantian ancien ambassadeur de la République d’Arménie à Rome.
La salle fut un haut lieu de rassemblement de la communauté arménienne de Marseille.
Imp. Arabian, 36 rue des Dominicaines, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 22 novembre 1930
Thèmes : Jubilé
Dimensions : 45 x 56 cm

Dimanche 15 juillet 1934

Fête de Bienfaisance au quartier de St Jérôme à Marseille, organisée par l’Union Compatriotique de Guéméreg en faveur des communes de Nor Gamarag et Nor Sepastia en Arménie Soviétique. On remarque d’ailleurs au centre de l’affiche, une image d’Epinal représentant une petite ville avec de solides habitations et des usines au pied du Mont Ararat.
Il faut également noter la présence de sponsors arméniens et surtout français, ce qui constitue une première au regard de l’ancienneté du document.
En dehors des traditionnelles activités festives, les participants pourront également assister à un match de football entre les équipes A et B du club U.S.A. Nork.
La participation est fixée à 3 francs pour les adultes et 1 franc pour les enfants.
Imp. Zaven, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 15 juillet 1934
Thèmes : Fête de bienfaisance
Dimensions : 53 x 67 cm
Editeur : Union compatriotique de Guéméreg

Samedi 6 octobre 1934

Soirée festive pour célébrer le 44e anniversaire de la fondation de la FRA Dashnaktsoutioun au Brébant Marseillais du chemin des Chartreux à Marseille.
La Fédération Révolutionnaire Arménienne a été fondée en 1890 à Tiflis (Géorgie) par un groupe d’étudiants et d’intellectuels arméniens inspirés par les mouvements socialistes européens et désireux d’encourager l’émancipation politique et culturelle des Arméniens répartis dans les Empires Russe, Perse et Ottoman.
En haut de l’affiche, les portraits en médaillon de Krisdapor, Rostom et Zavarian fondateurs du parti, surmontent un monument allégorique représentant la lutte et la tragédie du peuple arménien lors de la 1er Guerre Mondiale. Autour, des figures de la lutte de libération nationale morts au combat et des intellectuels exécutés le 24 avril 1915.
Entrée 3 francs
Imp. Kitabdjian, 21 rue Thubaneau, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 6 octobre 1934
Thèmes : Soirée dansante
Dimensions : 50 x 65 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Samedi 8 juin 1935

Soirée festive pour la célébration du 21 mai 1918, jour de l’indépendance de la 1er République d ‘Arménie (1918-1920), organisée par la FRA Dashnaktsoutioun au Brébant Marseillais du chemin des Chartreux à Marseilleà 20h30.
Après une résistance héroïque face aux armées panturques, la 1er République d ‘Arménie fut proclamée dans l’urgence en 1918 sur les territoires du Caucase peuplés d’Arméniens autochtones et de rescapés du génocide. Le gouvernement dashnak sera renversé par la force en 1920 par les bolchéviques arméniens épaulés de leurs homologues russes. L’événement est célébré en présence de Simon Vratsian, Premier Ministre de la République.
En haut de l’affiche, les armoiries de l’Arménie indépendante surmontent les portraits des principaux personnages militaires, politiques et religieux liés à la FRA et à la fondation de la République.
Entrée 2 francs.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 8 juin 1935
Thèmes : Soirée dansante
Dimensions : 45 x 56 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Dimanche 26 juilllet 1936

Fête champêtre organisée à la Campagne la Baronne sur la route de Château Gombert à Marseille par la section de St Jérôme « Vrej » (Vengeance) de la FRA Dashnaktsoutioun pour célebrer le 31ème anniversaire de la bataille de Khanassor.
Entrée 3 francs.
Imp. Kitabdjian, 21 rue Thubaneau, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 26 juillet 1936
Thèmes : Fête champêtre
Dimensions : 25 x 37 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Dimanche 9 avril 1950

Au Club 51 rue Grignan à Marseille
Nuitée dansante en l’honneur des sections locales du Nor Seround ( « Nouvelle Génération » ), organisation de la jeunesse militante créée en 1945 par le parti FRA Dashnaktsoutioun.
La composition de l’affiche, rehaussée par les drapeaux tricolores de l’Arménie indépendante, reprend symboliquement le modèle d’un appel à la mobilisation générale.
Le programme mêle à la fois discours, chants patriotiques, danses arméniennes et européennes.
Entrée libre.
Imp. Daron, 4 place d’Aix, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 9 avril 1950
Thèmes : Soirée dansante
Dimensions : 30 x 48 cm
Editeur : Nor Seround

Dimanche 18 mai 1952

Fête pour la commémoration des combats de Van organisée par l’Union Compatriotique du Vasbouragan à la salle Mazenod de la rue d’Aubagne à Marseille.
Van, capitale historique de l’Arménie occidentale a toujours été un symbole de la résistance arménienne face à l’ennemi. En mai 1915, face à l’avancée de l’armée turque, les partis politiques arméniens Armenagan, Hentchak et Dashnak déjà informés de la campagne d’extermination menée par les autorités, organisent l’autodéfense de la cité avec la participation des habitants.
Malgré leur infériorité numérique, les Arméniens résistent au long siège imposé par les Turcs au prix de nombreux martyrs jusqu’à l’arrivée de l’Armée Tsariste emmenée par les volontaires arméniens qui décime les troupes ennemies. Les habitants survivants sont alors évacués vers l’Arménien russe.
L’affiche, qui maintient le style du début du siècle, présente les figures historiques qui prirent par à l’épisode glorieux.
Imp. Y. Armen & Cie, 39 rue St Savournin, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 18 mai 1952
Thèmes : Soirée dansante
Dimensions : 45 x 56 cm
Editeur : Union compatriotique du Vasbouragan

Samedi 30 octobre 1954

Soirée dansante pour célébrer le 64e anniversaire de la fondation de la FRA Dashnaktsoutioun organisée par le comité local au Château des Fleurs à Marseille.
Le soutien du maire Gaston Defferre et de personnalités politiques issues de la SFIO, témoignent du rapprochement opéré entre militants socialistes arméniens et français à Marseille.
Imp. Kitabdjian, 37 bis rue Thubaneau, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 30 octobre 1954
Thèmes : Soirée dansante
Dimensions : 45 x 56 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Samedi 27 mai 1961

Soirée festive pour la célébration du 21 mai 1918, jour de l’indépendance de la 1er République d ‘Arménie (1918-1920), organisée par la FRA Dashnaktsoutioun aux Salons de l’Alhambra du boulevard Chave à Marseille, sous la présidence d’honneur de Gaston Defferre le Sénateur-Maire socialiste de la Ville.
Imp. Zaven, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 27 mai 1961
Thèmes : Soirée dansante
Dimensions : 49 x 65 cm
Editeur : FRA Dachnaktsoutioun

Samedi 29 mai 1965

Théâtre (La vallée des pleurs)

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 29 mai 1965
Thèmes : Culture
Dimensions : 50 x 65 cm
Editeur : Nor Seround

Samedi 29 mai 1965

Théâtre (La vallée des pleurs)

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 29 mai 1965
Thèmes : Culture
Dimensions : 50 x 65 cm
Editeur : Nor Seround

Dimanche 12 décembre 1965

Journée festive de commémoration de la création de la République Socialiste Soviétique d’Arménie (RSSA) co-organisée par l’Union Culturelle Française des Arméniens de France (UCFAF) et la Jeunesse Arménienne de France (JAF) au cinéma Capitole de la Canebière à Marseille.
Ces associations autrefois proches du Parti Communiste et toujours actives en France, ont longtemps été les interlocuteurs privilégiés et le relais des autorités d’Arménie soviétique désireuses de sensibiliser la diaspora au destin d’un pays devenu symboliquement lointain depuis la prise du pouvoir par les bolchéviques et son intégration à l’URSS. Cette volonté de rapprochement a permis de faire découvrir à la communauté arménienne, de nombreux artistes de la RSSA invités dans le cadre d’évènements culturels de grande envergure.
Imp. 36 rue des Dominicaines, Marseille.

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Dimanche 12 décembre 1965
Thèmes : Culture
Dimensions : 49 x 64 cm
Editeur : UCFAF-JAF

Jeudi 1 juin 1967

Match OM / Ararat Erevan

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Jeudi 1 juin 1967
Thèmes : Sport
Dimensions : 26 x 30 cm
Editeur : UGA Ardziv

Jeudi 4 avril 1968

Théâtre (La vallée des pleurs)

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Jeudi 4 avril 1968
Thèmes : Culture
Dimensions : 29 x 45 cm
Editeur : Nor Seround

CDCA – Chypre

A Chypre, les Turcs fêtent le 60ème anniversaire du massacre des arméniens …

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Jeudi 24 avril 1975
Thèmes : Cause arménienne
Dimensions : 50 x 70 cm
Editeur : CDCA

Samedi 24 avril 1976

Commémoration

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Samedi 24 avril 1976
Thèmes : Génocide
Dimensions : 58 x 78 cm
Editeur : Comité de commémoration du génocide arménien

13-19 avril 1977

Les chevaux de feu

Informations sur l'affiche :

Date de l'affiche : Mercredi 13 avril 1977
Thèmes : Culture
Dimensions : 54 x 40 cm
Editeur : Collectif S. Paradjanov