Retour sur le 9 mai 1936 à Marseille

Plus de 1800 familles soit près de 3000 Arméniens embarquent à bord du paquebot Sinaïa pour l’Arménie soviétique. Ce « Nerkaght ou rapatriement » doit conduire les passagers jusqu’à Batoum en Géorgie, puis de là par voie ferrée, jusqu’à Erevan la capitale de l’Arménie. A son bord se trouvent de nombreux communistes arméniens rêvant de rejoindre la terre de la Mère patrie, ce dans un contexte où la propagande lancée précédemment par le HOK (Comité de Secours pour l’Arménie) a été virulente. Le bateau transporte également le cercueil du compositeur R.P.Komitas Soghomonian décédé en 1935 à Paris et dont le corps avait été conservé pour être ensuite rapatrié à Erevan.
Extrait de l’ouvrage de Stepan Boghossian, La communauté arménienne de Marseille : quatre siècles de son histoire, Ed. L’Harmattan, 2009.

« Le cercueil étant enrobé dans une caisse en bois et déclaré à la douane comme « marchandise », il fut impossible de le sortir de l’enceinte portuaire et satisfaire le désir de lui rendre un dernier et solennel hommage en la cathédrale. C’est ainsi que Mgr Khatchadourian, entouré de son clergé, alla célébrer le requiem sur les quais (…) selon l’article de Hratchia Der-Parséghian, dans le journal Haratch du 12/05/1936. »

Consultez notre archive Haratch